lundi 24 octobre 2011

Ruminations


Ruminer, c’est se focaliser, de manière répétée, circulaire, stérile, sur les causes, les significations et les conséquences de nos problèmes, de notre situation, de notre état.
Quand on rumine, on croit réfléchir, mais on ne fait que s’embourber et s’abîmer.
La rumination amplifie nos problèmes et nos souffrances, réduit notre espace mental disponible pour tout le reste de notre vie (notamment pour les bonnes choses et les instants heureux). Et surtout, elle met en place de mauvais réflexes et de mauvaises habitudes : face à des difficultés, les ressasser, au lieu de les résoudre (même imparfaitement) ou de les tolérer en continuant malgré tout à vivre.

Pour savoir si nos réflexions sont des ruminations, il y a trois questions à nous poser :
1) Depuis que je songe à ce problème, est-ce qu’une solution est apparue ?
2) Depuis que je songe à ce problème, est-ce que je me sens mieux ?
3) Depuis que je songe à ce problème, est-ce que j’y vois plus clair, est-ce que j’ai plus de recul ?

Si la réponse (honnête !) à ces trois questions est « non », alors c’est que je ne suis pas en train de réfléchir mais de ruminer.

Dans ces cas-là, suprême humiliation, la solution ne viendra pas de mon esprit (« pense à autre chose ») mais de l’action : aller marcher, parler à un proche. M’efforcer de refermer le dossier, ou du moins, m’engager dans une autre activité pour qu’il n’y ait pas que cela à ma conscience. Ce qui aggrave la rumination : l’immobilité et la solitude. Ce qui l’entrave : le mouvement et le lien (mais attention à ne pas alors chercher les autres pour co-ruminer à deux !).

Autre solution : la méditation de pleine conscience. Accepter que mes ruminations soient présentes à mon esprit mais ne pas les laisser seules : les accompagner de la conscience de mon souffle, de mon corps, des sons, de la conscience de tout ce que je suis et de tout ce qui m’entoure. Plus compliqué que d’aller marcher. Mais plus efficace encore, à condition de s’être entraîné avant…

Illustration : de l'excellent Muzo.

PS : un internaute me fait remarquer que ce que je dis des ruminations ne s'applique pas aux obsessions que l'on rencontre dans certaines souffrances psychiatriques, comme le trouble obsessionnel compulsif (TOC) ; c'est absolument exact, merci de m'avoir rappelé de le préciser ici. Les obsessions du TOC, et les autres, nécessitent en général médicaments et techniques psychothérapiques spécifiques.

103 commentaires:

  1. Merci pour cet article qui vient de m'eclairer sur mes etats interieurs ( et ceux de ma mere aussi d'ailleurs, qui " rumine tout haut" ) .
    C'est fou l'effet que peuvent faire des phrases toutes simples ....merci Monsieur Andre.

    RépondreSupprimer
  2. C'est une métaphore là .
    La rumination c'est trés animal . Les ruminants sont des herbivores genre bovins , ovins , caprins ... Les équidés ne sont pas des ruminants . L'herbe c'est dur à digérer , d'où invention de la rumination . La rumination est une pré-digéstion , une sorte de cuisson interieure , une cuisine interne à l'animal .
    La digéstion consomme beaucoup d'énérgie mais la rumination en produit beaucoup aussi par fermentation elle produit de la chaleur et des gaz genre méthane donc les vaches pêtent beaucoup . Lorsqu'elles ruminent elles ne font pas autre chose et en effet elles n'agissent pas au sens humain de ce mot . Aprés elles remachent la bouillie d'herbe pré-digérée et alors un nouveau cycle commence , différent de la rumination , une autre digéstion ... Bon , j'ai schématisé le truc parceque c'est trés trés long ... Alors métaphoriquement ça me dit quoi cette histoire ? Qu'il y a des choses qui sont longues à digérer mais qu'au bout du compte aprés les avoir laissées fermenter puis bien remachées jusqu'à enfin les ravaler ... et bien on finit par les digérer ...

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Merci Docteur pour ce billet qui me fait penser que contrairement aux ruminants (bovins, ovins, caprins, buffles), nous possédons qu'un seul estomac. Merci aussi pour votre article "Dépressions sévères : aspects psychologiques de la prise en charge" qu'on peut trouver sur votre site et qui parle également de la procrastination.
    Comme le dit aussi Guido ­Bondolfi :" La dépression est une maladie récurrente. Après un épisode dépressif, 50% des gens font un deuxième ­épisode. Après deux dépressions, 70% des gens font un troisième épisode et après un troisième, 90% des gens font une rechute. Bien souvent, lorsque vous avez souffert d’une dépression, la récidive n’est pas déclenchée par un nouveau facteur de stress majeur ou des circonstances de vie difficiles, mais simplement parce que votre seuil de vulnérabilité est abaissé. Le moindre petit événement réactive des souvenirs douloureux, des ­sensations physiques qui peuvent s’embraser et déterminer une nouvelle rechute. La ­méditation apprend à être davantage conscient du moment présent: si on se brosse les dents, on ne fait rien d’autre. Si on a musclé son esprit de manière à être plus conscient de ce qui est en train de se passer, on parvient à déplacer son attention sur autre chose que sur ses idées noires."
    source: http://www.letemps.ch/Page/Uuid/23e63076-6d93-11de-8629-574f0ce548de/Prévenir_les_rechute_dépressives

    Méditer, rire, bouger, c'est des ressources dont nous pouvons disposer.

    Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  5. La méditation est anti-stress avéré, en effet elle réduit les taux d'adrénaline et de cortisone( hormones du stress) et par là-même les rythmes cardiaque et respiratoire.

    Lorsque nous ruminons, inquiétude et angoisse(stress) accompagnent nos ruminations.
    Méditer permet de faire correspondre aux mêmes pensées(de rumination), un autre état physique,physiologique, plus serein et plus calme.

    Nous ne sommes pas pur d'Esprit ni pur de Corps et l'harmonie entre les deux est indispensable. Merci la méditation! Et merci Docteur d'introduire cette outil thérapeutique qui aide soignants et soignés.(soignant-soigné et soigné- soignant)
    En effet, voir un patient allez mieux, ça augmente la sérotonine :-)

    Bonne journée à tous!

    RépondreSupprimer
  6. Chez les ruminants la panse est l'organe de la rumination . Chez les humains la pensée est l'organe de la rumination . Dans certaines régions pour dire donner à manger aux animaux on disait "panser les bêtes" ... Panser et penser , c'est rigolot cette homophonie qui crée une proximité entre la panse et la tête ...
    Panser , Penser , Panser aussi au sens de pansements ... Ce qui intoxique un ruminant ce n'est pas la rumination c'est lorsque des aliments inappropriés à ses besoins vont mal fermentés dans la panse et produire une quantité de gaz et de bactéries toxiques et l'animal va gonfler et s'empoisonner . C'est pareil avec les pensées finalement : lorsqu'on n'arrive pas à bien penser la tête gonfle jusqu'à éclatter et des toxines circulent dans le cerveau et on s'empoisonne . Donc la métaphore tiend la route finalement . Tout le probléme consiste à rétablir le cycle de la digéstion dans la panse et la pensée ....

    RépondreSupprimer
  7. Cher Christophe André Bonjour,
    Voici 2 fois que vous utilisez mes photos pour illustrer votre blog sans mentionner mon nom où la provenance de ces photos.
    Je suis vraiment étonné que vous ne connaissiez pas le droit d'auteur surtout pour une personne comme vous qui est à l’écoute du respect de l'autre.Je vous demanderais donc très gentiment de signaler à présent cet "emprunt" qui est somme toute "normal".
    Je n'ai jamais refusè lorsque l'on me demande.
    Henri Zerdoun

    RépondreSupprimer
  8. Christophe André24 octobre 2011 09:23

    Cher Henri Zerdoun, merci de votre message. Je m'efforce de signaler la provenance des photos lorsque je la connais. Par contre, il y en a beaucoup que je "récupère" sur Internet, et il est alors souvent difficile de trouver les sources. Je vous présente toutes mes excuses. Mais pouvez-vous me dire quels étaient les billets où je montrais vos photos ? Cordialement.

    RépondreSupprimer
  9. Pour éviter la rumination stérile ,"qui amplifie nos problèmes et nos souffrances" il faut quitter ce blog et, surtout ne jamais MÉDITER, le remède est pire que le mal! Je parle en connaissance de cause.

    RépondreSupprimer
  10. Depuis le temps que tu le dis Anonyme annonnant . Quittes le blog et arréte d'attendre que les autres le quitte pour le faire . On croirait que tu ne peux pas te résigner à partir tout seul . ça en deviend bizarre . Personne ne te retiends . Tu peux même réster ou partir il me semble puisque le DOC t'offre cette liberté , alors arréte de ruminer sur l'idée (improbable) de ton hypotétique départ .

    RépondreSupprimer
  11. Cher Christophe André
    Mille merci pour votre réponse aussi rapide.
    Croyez bien que j’apprécie votre délicatesse.
    Je vous répond sur votre boîte mail a propos des photos concernées...
    Je ne savais pas que l'on pouvait "récupérer"et "glaner" des photos ainsi sur le net surtout que mes photos sont toute issues de mon blog.
    Pour moi, il n' y a aucun problème si vous désirez en utiliser d'autres un prochain jour.
    Très amicalement, Henri Zerdoun

    RépondreSupprimer
  12. On disait aussi radotter ... Ouaih ! elle radotte la vieille ! ... et la vieille elle rétait là sur sa chaise tout au fond de la cuisine prés de la cheminée , à parler toute seule , toute seule non , mais avec ses fantomes , tous ses chers disparus et parfois elle se baissait pour caresser son chien , son vieu chien qui était mort l'année derniére ... Mais ELLE elle le voyait encore son vieu chien et peut-être était-il vraiment là , couché à ses pieds , invisible pour tout autre qu'elle-même ...... Ouaih ! elle radotte la vieille ! .........

    RépondreSupprimer
  13. J'ai mis le blog d'Henri dans mes favoris ! Il y a de très belles photos, je suis entrain de lire "méditer jour après jour" ce qui m'aide à les apprécier encore plus !
    Pour le billet du jour, je rumine et j'interprète beaucoup moins qu'avant grâce à vos livres Docteur, par contre des fois je fais des rechutes, quand un de mes parents me choquent (je suis facilement choquable !)

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,

    Aller "discuter" sur un blog, est-ce agir ou ruminer ?

    Si l'on y va en accueillant et respectant le point de vue de l'autre et en y apportant son propre ressenti et en y partageant une info alors, pour moi, c'est une action.

    Dans le cas contraire, c'est une rumination toxique pour soi et pour les autres.

    Et reste, qu'il ne faut pas négliger les vraies rencontres, loin de la toile, pour tisser des liens qui nous bousculent ou nous réchauffent et nous font avancer.

    AG

    RépondreSupprimer
  15. ANONYME et qui le revendique!24 octobre 2011 11:05

    Zoé- Stéphanie,9h54

    VOUS n'avez pas à me tutoyer, nous n'avons pas gardé les cochons ensemble!

    Je n'ai jamais dit que j'avais envie de quitter ce blog car on trouve malgré tout de beaux messages ! La différence ,c'est que j'y suis moins assidu car je travaille, MOI!
    J'ai eu un peu de temps à perdre et je me suis amusé à noter vos interventions pour la journée du 19 et 20/10:
    7h14, 9h12, 10h49, 12h44, 14h25, 16h18, 17h56, 21h14, 21h51, 22h17, 22h59, 6h47, 8h42, 15h03, 15h35.......Ouf, j'y renonce, c'est trop, surtout pour écrire toujours la même chose. C'est ahurissant, aucun autre internaute, même les habitués n'occupent l'espace à ce point!
    J'ai cru un moment que vous étiez infirme, clouée dans un fauteil roulant par la myopathie ou la sclérose en plaques et j'ai eu des remords de vous avoir un peu agressée mais comme vous aimez courir dans la forêt,c'est vous qui le dites, j'ai été rassuré sur votre santé....physique à moins que ce ne soit le petit vélo dans la tête qui vous fasse courir!
    Si vous êtes en bonne santé, un conseil: il faut vous aérer dans la journée, ne pas rester devant votre écran: c'est dangereux pour la vue, pour la tension musculaire et artérielle. Il faut prendre le temps d'aller de manger, de dormir, d'aller au petit coin, sinon vous serez guettée par l'insuffisance rénale et l'occlusion intestinale et je ne vous le souhaite pas!

    Magré tous vos efforts, vous n'êtes pas encore arrivée à détruire le blog du Dr André et vous n'êtes pas prêt d'y arrriver, il ne prête même pas attention à vos élucubrations, alors,vous pouvez continuer à vous agiter, beaucoup d'internautes ont cessé de vous lire!

    RépondreSupprimer
  16. Oui mais toi ne réussi pas à arréter de me lire . Tu ne réussi pas à faire autre chose non plus que de venir ici . Tu écris qu'il faut quitter ce blog et tu réste désépérement accroché à ce blog en niant toi même ce que tu y écris ... J'en viend à me demander si tu ne serais pas moi finalement qui viendrais ici sous anonymat pour s'auto-flagéler en publique . Merde c'est tragique que moi qui ne suis plus moi et anonyme à moi-même j'en soi arrivée à ruminer à ce point contre moi-même .
    Zoé-anonyme-Stéphanie

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,

    S'il était aussi aisé de se défaire de pensées obsessionnelles cela se saurait docteur André!

    Vous pouvez être dans le mouvement et le lien et malgré tout continuer à être bombardé du matin au soir par des pensées répétitives traitant toujours du même sujet.

    Et j'ai bien peur que votre volonté ne puisse rien faire contre ces pensées intrusives.

    Vous n'avez jamais connu la véritable pensée obsessionnelle pour proposer de la méditation en remède! C'est comme vouloir traiter une grave dépression avec du millepertuis!!!

    Bonne journée à vous.

    PS : Au fait vous vous êtes fait traité de "pervers narcissique" dans le précédent billet. Ma foi, à présent que vous êtes impliqué dans la situation peut-être comprendrez-vous ce qu'ont ressenti les internautes qui se sont faits également traiter de pervers narcissiques sur votre blog il y a quelques mois! Vous n'êtes plus à distance cette fois!

    RépondreSupprimer
  18. Je rejoins les propos d'anonyme et qui le revendique. Le ton manque d'une certaine courtoisie ; mais dans le fond..je le rejoins complètement.
    Stéphanie-Zoé? vous polluez ce blog et c'est rageant! Ce blog peut donner beaucoup plus et vos commentaires qui sont éternellement hors-sujet ne permettent pas de discuter sereinement sur le billet du jour.
    Vous pouvez reconnaitre que vous intervenez trop souvent, que vous prenez trop de place et par conséquent la place des autres, donc pour vous et les lecteurs, prenez note de cet état de fait et blogger avec parsimonie. Cette action sera bénéfique pour chacun d'entre nous et pour vous-même, j'en suis sûr..
    Vous voyez!! j'avais envie de rebondir sur le billet du Dr et j'ai préféré tenter de vous raisonner. C'était pas le but de ma visite.

    RépondreSupprimer
  19. Je suis Anonyme et je viends ruminer ici mon anonymat . Je cherche à exister , à avoir un nom : Zoé Doumé Arlette Stéphanie Chris Raphaël ou qui encore ? mais mon seul vrai nom est Anonyme . Je voudrais exister , exister ? non , je voudrais être au centre du monde mais je ne sais pas où je suis , où j'en suis alors autant être Anonyme et ruminer mon insignifiance et ma paranoïa envahissante . Mais JE SUI DIEU ! OUI !JE SUI dieu ... un tout petit dieu qui rumine sur sa solitude son insignifiance et la perte de tous ses fidéles adorateurs . MAIS ! n'y a-t-il personne ici pour m'adorer un peu et me sortir de ma rumination obsessionnelle ? ...
    Non ! je suis seule et bien seule ! ... IL n'y a plus que ma maladie mentale pour me tenir compagnie ... Anonyme je suis , anonyme je reste , voila mon nom , ce nom maudit que je rumine ... AH ! si au moins j'osais ne serait-ce que tenter de méditer cela m'aiderais surement mais je suis bien trop vaniteuse pour le faire . Non ! décidemment j'ai vraiment raison , mille fois raison de ruminer .
    Partez tous d'ici ! Laissez moi seule avec mes ruminations . Elles sont ma raison d'être car je ne suis plus que ça .

    RépondreSupprimer
  20. Je suis aussi Matia ... et j'ai raison dans ce que je me dis . En étant multiple ainsi j'ai l'impression d'être moins seule et de m'adresser à quelqu'un mais au fond je sais que c'est encore un truc de ma rumination paranoïaque ...
    AH ! tu m'as assassinée Matia ! ...
    Comme dans la chanson .

    RépondreSupprimer
  21. La pleine conscience, si j'ai bien compris, c'est accepter les interférences, les attaques extérieures, comme présentes mais réussir à les mettre à distance pour ne plus subir leurs effets.
    Peut être faut il réussir ce premier exercice avec certains commentaires, accepter leur présence, ne pas réagir, ne prendre que le meilleur ...
    Bon courage à tous, en espérant que l'apaisement sera contagieux ...

    PS : Concernant la dépression, la pleine conscience n'intervient que dans la prévention des rechutes, pas dans le traitement de la maladie elle même.

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour,

    Pas de ruminations, pas de ruminations, d'accord.....mais quand meme on meritait de la gagner cette finale!!

    RépondreSupprimer
  23. Je n'interviendrai plus sur ce blog que sous le pseudonyme d'Anonyme afin de moins intervenir tout en continuant d'intervenir tout autant qu'avant puisque je serai Anonyme mais aussi Anonyme ou encore Anonyme ou.... Bien sur les habitués me reconnaitront facilement à mes ruminations .

    RépondreSupprimer
  24. Je suis perdue avec ce qui se dit sur le blog aujourd'hui, mais j'ai envie de dire quelque chose à Stéphanie, parfois quand vous parlez du Docteur André dans des termes "impolis", je n'apprécie pas, vous voyez avant de lire les livres de Docteur André, j'étais droguée aux anxiolytiques, je me shootais avec un anxio et un sédatif, pour vous dire que maintenant ma vie est normale loin de là, mais c'est beaucoup mieux,et puis la norme je la mets de côté et j'avance comme je peux, maintenant moi je vous aime bien, vous me touchez, je me sens quelque part proche de vous, alors je vous dis de ne pas prêter attention à ce qui a été écrit, et de prendre soin de vous, je crois que c'est la dernière fois que je lis les commentaires du blog...
    Bisous tout le monde
    Amitiés d'Algérie

    RépondreSupprimer
  25. Et oui, Hanna, on la méritait...comme les Gallois la demi-finale. Dur, dur..

    Tout est dit et bien dit sur la rumination, à mon avis, dans le billet.

    Je reconnais que dans un état de rumination obsessionnelle douloureuse, il peut paraitre difficile de mettre en oeuvre les ouitls-aides proposés. Mais, dans ces états là, on est pris au piège de la pensée qui tourne en rond. Et cette pensée dictatoriale considère souvent les outils-aides comme dérisoires, voire des sous-produits indigne d'elle-même! C'est là, qu'il faut essayer de ne plus l'écouter, de la considérer comme une "pensée" alors qu'elle n'est que production mentale débridée.
    Ce n'est pas que du ya qua, faut qu'on, il faut s'y atteler sans ... réfléchir.

    Sinon, pour ceux qui ont réussi à mieux maitriser ces flux et reflux auto destructeurs, j'ai entendu un jour un conseil simple et con : dire stop! là aussi, on peut dire " sans blague, merci, je n'y avait pas pensé!" mais moi, je n'y avait pas pensé (véritablement) ou je m'étais trop installé dans la pensée, ou je pensais m'en sortir par la pensée. Maintenant, je dis : stop, basta, assez!

    Un autre conseil entendu pour la méditation : regarder vos pensées passer comme des nuages dans le vent.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour Raphaël,

    Je confesse mon crime: c'est moi l'anonyme de 9:26 qui a traité le Dr André de" Pervers narcissique" non pas dans le précédent billet mais dans celui du 19/10: "gestion des conflits " mais pour bien comprendre, il faut replacer ce "compliment" dans son contexte .

    J'ai beaucoup aimé vos deux messages plein d'humanité, Raphaël. J'aimerais avoir cette empathie envers les autres que je suis loin de ressentir, bien que j'ai été ému par Chris.

    A part le blog du Dr André qui nous donne notre dose d'adrénaline quotidienne (Attention à l'hypertension et aux maladies cardio vasculaires qui sont la conséquence), je fréquente un autre blog qui n'a aucun rapport avec celui-ci: c'est un blog des amoureux de Paris dont je fais partie: les internautes vont à la découverte des coins méconnus de Paris, envoient des photos de lieux ou de scènes insolites qui sont publiées (éviter les photos de la Tour Eiffel) C'est grâce à ce blog que j'ai découvert des endroits incroyables dans Paris ou même de simples détails jamais remarqués.J'ai eu le plaisir de voir quelques unes de mes photos publiées. On peut aussi écrire des commentaires. Tout se passe dans la bonne humeur. sauf une fois, il y a quelques mois, un des internautes s'est montré non pas agressif mais un peu hargneux, sous prétexte que ses photos n'étaient pas assez publiées. La mise au point a été immédiate: l'hôte a déclaré que, à l'avenir, tout message vindicatif serait automatiquement supprimé car son blog était fait pour la découverte et la convivialité et qu'elle ne tolérait pas ce genre d'écart. Tout est rentré dans l'ordre, l'internaute a lui même présenté ses excuses et maintenant, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes: Voilà un blog dans lequel on se sent bien. Le Docteur André devrait y réfléchir à deux fois, s'il ne veut pas que le sien se termine en eau de boudin, à moins qu'il ne soit vraiment un "pervers narcissique".
    Je donne pas les coordonnées de ce blog super, il y en a d'ailleurs beaucoup sur Paris et je n'ai pas envie que certain(e)s y mettent leur nez pour le détruire.

    Bon appétit et au revoir

    ps. La méditation, ce n'est pas non plus ma tasse de thé et est-elle vraiment bénéfique pour le Dr André? j'ai un doute

    RépondreSupprimer
  27. Encore moi, l'Anonyme précédent:

    Stéphanie, vous pouvez écrire en choisissant d'être Anonyme. Peine perdue, vous êtes trop reconnaissable: à votre style et à votre syntaxe

    RépondreSupprimer
  28. @ Anonyme 24 octobre 2011 12:45

    Bonjour,

    le docteur André n'est pas un pervers narcissique!

    Un pervers narcissique est une personne qui jouit du mal qu'il fait aux autres et qui ne les considère plus comme des êtres humains mais comme des objets. On est bien loin du profil psychologique du docteur André!

    Il y a un peu de narcissisme et un peu de perversion en chacun de nous. L'essentiel est de ne pas basculer dans l'excès, car en ce cas nous devenons extrêmement destructeurs, pour les autres et au final pour nous-mêmes.

    C'est très intéressant ce que vous dites de ce blog sur Paris. Pour ma part, j'apprécie beaucoup Paris. J'y ai vécu un an pendant mes études en 1995 et j'en garde un merveilleux souvenir. Mon point de vue favori : celui depuis la Tour Montparnasse car on y embrasse toutes les lumières de la ville.

    Si le docteur André parvient à laisser son blog ouvert sans aucune modération, ce serait peut-être une victoire et pour lui et pour nous.

    Bonne fin de journée à vous.

    RépondreSupprimer
  29. Maintenant je vais adresser mes commentaires au DOC et j'apprécie que les autres commentateurs ne me lisent pas et s'ils me lisent je ne lirai pas leurs commentaires de mes commentaires parceque ça ne m'avance à rien . Bien sûr je n'attend pas de réponse de vous DOC . Je met mes commentaires et s'ils vous indisposent vous les enlevez , pas de probléme ....
    Pourquoi ce préambule ? Parceque j'ai vraiment essayée ce que vous avez dit là . Bon , explications : J'avaistrés mal aux jambes depuis quelques temps (tandon d'achille , cheville , genoux , j'avais trop forcé sur mes jambes) et j'étais catastrophée de cela . Bon aujourd'hui je suis allée marcher en méditant (à ma façon naturellement) et ça a hyper bienmarcher : je n'avais plus mal et j'ai eu envie de me remettre à courir . Bon , pour moi ça a mieux marcher sur les jambes que dans la tête ... et puis je me suis demandée ce que j'avais changé pour améliorer ainsi : et en fait je me suis apperçue que j'avais simplifié ma méditation par rapport à avant et cela marche mieux . Je garde ma méthode pour moi car je ne suis ni doc , ni sage , ni sportive , ni guru . Mais je crois que je vais rechercher quelques uns de vos livres , histoire de voir si je peux améliorer encore .

    RépondreSupprimer
  30. Message pour le DOC ...
    Si je veux refaire un marathon un jour il va falloir que j'améliore ma nourriture parceque là y a un probléme . Bon , je vais y aller à l'instinct comme pour la méditation ...

    RépondreSupprimer
  31. J'ai assisté à la fermeture du blog avec grande tristesse et j'aimerais vraiment que cette seconde tentative ne connaisse pas la même fin tragique.
    Ce blog est riche, le Dr précieux dans ses conseils. Personnellement, Christophe André m’a énormément aidé.
    Il y a plus de deux ans, j’étais par terre. Mon ex-femme est partie et la garde de notre fille a été longuement discutée, chamaillée.
    J’avais le sentiment de me retrouver sur une barque en pleine tempête, je prenais conscience que je perdais le cap et je paniquais, j’arrivais plus à prendre de décisions. Toujours Creuvé, lessivé. Chaque jour un combat !
    Et j’ai lu les ouvrages du Dr, parcouru son blog…j’en ai retiré plusieurs leçons que je me suis forcé d’appliquer. Ses propos m’ont porté haut, plus haut que je ne pouvais l’espérer.
    J’ai fait un gros travail d’acceptation, je me suis forcé à changer de perception, à positiver. J’ai ménagé ma colère, ma frustration, ce qui m’a permis de discuter avec mon ex-femme et d’arriver aujourd’hui à trouver des arrangements.
    Aujourd’hui? je suis sur la terre ferme, je me ballade, respire de bonnes idées. Ma fille est heureuse, mon ex femme conciliante, bref ça va bien et le Dr y est pour beaucoup.
    Le récit de mon existence n’a pas pour intérêt de flatter mon égo mais de tenter de faire comprendre à certains que le Dr et son blog sont précieux. Ils encouragent, soutiennent, guident…alors ? pourquoi certains cherchent-ils à détruire cette aide?
    Ces personnes doivent bien avoir de multiples circonstances « atténuantes » (colère, jalousie, dépression, mal-être, solitude…) qui pourraient les inciter à détruire ce blog pour se sentir exister. Mais, ma question n’est pas là.
    La question est de savoir comment peut-on préserver ce blog contre les « perturbateurs »? comment faire en sorte que cette aide qui m’a été si précieuse puisse l’être pour des personnes qui comme moi ont ressenti le besoin d’être guidé, conseillé ?
    Je me permets un élément de réponse :
    Il faudrait pouvoir alerter un modérateur quand il y a excès. Un onglet « Alerter le modérateur » à la fin de chaque message pourrait suffire. Informé, le modérateur pourrait donc soit laisser le message soit le supprimer. Le blog pourrait ainsi tenir toutes ses promesses et continuer à exister.

    Bonne journée à toutes et tous !

    RépondreSupprimer
  32. Après les trois tamis de Socrate, les trois tamis de Christophe André!

    RépondreSupprimer
  33. Cher C.A.,
    Votre commentaire et les chapitres de vos ouvrages sur la rumination m'intéressent beaucoup...mais c'est un looonnng travail sur soi et pas facile!
    Votre illustration du jour m'a bien AMUSEE car je suis en plein dedans : arrivée hier sous un beau soleil en Bretagne du sud et...aujour d hui, il tombe des trombes d'eau! comme à chaque fois que je viens en Bretagne ces 4 dernières années!!!
    Du coup, j'en ai ras-le-bol et je n'ai plus très envie de venir
    dans cette maison que j'aime bien pourtant.
    Bonne fin d après-midi...pluvieuse!
    A.B.

    RépondreSupprimer
  34. Je progresse vite avec cette simplification que j'ai faite . Ma méditation m'a aidée pour soigner mes jambes mais j'ai dénoué un probléme caché et là ça m'a fait mal mais j'ai continué à méditer dessus et je l'ai présque résolu à tout e vitesse donc ma simplification est bonne . En fait j'ai deja constaté que je progressais par marches sucéssives et non pas reguliérement (linéairement) mais par paliers comme un éscalier .

    RépondreSupprimer
  35. Une de mes métaphores (celle du DOC avec son histoire de ruminants est bien)Mais j'en ai une tirée de mes expériences qui m'aide bien .
    A une époque j'ai fais de la forge . La forge c'est un peu comme de l'alchimie : IL y a la terre avec le charbon et le métal . IL y a l'air . IL y a le feu .IL y a l'eau .
    J'adore forger , c'est génial à faire .
    Moi je prend mon corps comme comparable à la forge . Cette métaphore est connue mais elle marche bien si on l'utiise bien . Trouver en soi les éléments et les disposer comme dans une forge avec la bonne place et la bonne quantité . Ni trop de feu , ni trop d'eau , ni trop de terre , ni trop d'air . Trouver la juste harmonie interne nécessaire à chaque situation , mais savoir le faire instinctivement sans calculer ... Faire confiance au sensible ... Et c'est là que j'ai réussie à simplifier ma méditation et j'ai améliorée l'harmonie de ma forge . Voila ma métaphore . Alors bien sûr ce que je rejette complétement c'est l'idée d'un homme de fer (ou de faire?) qui serait le pitoyable mythe du sur-homme au caractére bien trempé que je vomis absolument . Non , cela n'a aucun rapport . En fait c'est simple mais pour comprendre il faut avoir forger . IL ne s'agit pas de se forger mais de trouver l'harmonie entre les éléments . Ce n'est pas la même chose . Et ça marche bien pour moi , à l'instinct .

    RépondreSupprimer
  36. Je connais la rumination,j'ai fini par comprendre son autodestruction,je me pose la question ;" Est ce que je peux changer la situation ? Est ce que je veux ? Si la réponse est non, alors, j'essaie de passer à autre chose,si elle est positive,j’œuvre pour le changement.C'est un peu,ce que vous dites,docteur André,et c'était important d'en parler, ça peut aider beaucoup de gens.

    RépondreSupprimer
  37. Votre description est fluide et compréhensible, elle est en résonance avec mes ressentis.
    Merci à toutes celles et ceux qui s'expriment ainsi qu'à toutes celles et ceux plus silencieuses qui trouvent un sens à vos propos, à votre implication à aider les autres...

    RépondreSupprimer
  38. Bonsoir,

    "Les obsessions du TOC, et les autres, nécessitent en général médicaments et techniques psychothérapiques spécifiques."

    Oui "en général" c'est parfait cette fois, docteur André.

    Car dans les faits un malade peut guérir aussi de ses pensées obsessionnelles autrement que par les médicaments et techniques relevant de la psychothérapie.

    On peut aussi guérir des pensées obsessionnelles en manipulant une ficelle à longueur de journée ou en créant des dessins centrés, en taillant des bonsaïs, en jouant d'un instrument de musique, bref tout ce qui est répétitif mais qui détourne de ce qui fait mal.

    La pensée répétitive et rapprochée qui diminue l'espace entre deux pensées ne laisse plus de place pour vivre l'instant présent.

    Quand l'espace entre les pensées est de nouveau large et profond, c'est le moment présent qui ressurgit comme un jaillissement d'une fontaine.

    Mais ce qui marche parfois pour les uns ne marche pas forcément pour les autres!

    RépondreSupprimer
  39. Liberté d'expression24 octobre 2011 20:54

    Pas de blog sans modération !
    Liberté d'expression = modération.

    RépondreSupprimer
  40. Bonsoir,

    Merci à celles et ceux qui s'expriment sur le sujet de Chrisophe André.

    RépondreSupprimer
  41. @ Liberté d'expression

    Alors agissez!!!

    Proposez au docteur André d'être vous-même le modérateur si vous avez le temps ou de trouver un moyen de payer un internaute pour qu'il filtre les messages!

    Trouvez-lui un logiciel qui lui permette de mettre en œuvre cette modération au cas où blogspot ne serait pas approprié.

    Et puis finalement qu'il se débrouille lui-même le docteur André! Je n'ai pas à régler ses conflits avec les autres internautes! Une bonne application de "gestion de conflits"!

    Il peut aussi demander des conseils à son ami le moine bouddhiste qui a su très bien s'en sortir avec son forum sur l'altruisme!

    Bonne soirée à tous et je me dispenserai à présent d'intervenir sur ce blog!

    RépondreSupprimer
  42. Bonsoir à tous,
    Tout ce que je lis sur la méditation ainsi que vos conseils pour lutter contre les ruminations me font penser au médecin suisse Roger Vittoz et à sa méthode mise au point il y a plus de 100 ans. Dommage que les psychiatres français ne l'utilisent presque plus. Pour l'anecdote, Einstein aurait pratiqué cette méthode et aurait dit d'elle qu'elle révolutionnerait le monde...

    RépondreSupprimer
  43. Muzo forever lol. Quel artisan de la dérision ce gars là ;)
    Sur le fond du topic, j'ai juste une remarque : j'avais lu dans un canard psycho-scientifique qu'un état dépressif (et son cortège de ruminations) pouvait s'apparenter à une sorte de fièvre providentielle permettant d'augmenter la propension de l'individu à démêler le fil de problèmes dits "complexes" (à forts enjeux relationnels). Et je dois dire que l'expérience m'a montré que ce postulat méritait d'être exploré. Pour reprendre la métaphore animale, certaines prises de décision particulièrement importantes gagneraient à être couvées, en quelques sortes...
    A condition, bien-sûr de passer à un moment à la phase d'action. Pas de mouvement libératoire, pas d'issue. On est d'accord.

    Sur la forme, on ne peut être que touché par l'instabilité ambiante sur le blog. Mais encore une fois je crois que ce support est un cas pratique idéal : il nous est donné d'avoir la curiosité d'accepter une telle profusion de pensées et de réactions émotionnelles associées. Certaines expressions du monde sont radicalement différentes des nôtres, elles étaient jusque là impensables, inimaginables, choquantes (?) mais entretemps elles ont pris corps. Elles privilégient un angle singulier, peu commun. Mais pourquoi les nier... puisqu'elles sont. Notre résistance à l'ouverture exacerbe nos tensions internes. L'attitude méditative contribue à une prise de conscience détachée et dépassionnée.

    RépondreSupprimer
  44. Merci pour les jolis commentaires qui se détachent encore mieux dans la polémique,et merci au docteur pour sa persévérance à continuer de nous aider.

    RépondreSupprimer
  45. IL y a aussi la cuisine . C'est comme la forge en fait la cuisine . IL faut trouver l'harmonie entre le feu , l'eau , la terre , l'air et les placer au bon endroit au bon moment . Le fourneau d'une cuisiniére est une forge . Métaphoriquement il y a aussi la cuisine interne parceque le ventre , la panse est un chaudron et lorsqu'on a mal à la panse on pense mal aussi . On est ballonnée ... Alors il faut retrouver l'alchimie , l'harmonie : ni trop ni trop peu et au bon endroit au bon moment .
    Si le feu est trop fort ça brule mais ça ne dure pas . Si l'air est trop fort ça augmente trop le feu ou alors ça balonne ça enfle la terre et la boursoufle . Si la terre est trop forte ça cuit mal , ça étouffe . Si l'eau est trop forte ça réste froid ou alors ça bouillonne trop ou alors ça fait de la vapeur aveuglante ... Bon , il y a pleins de combinaisons possibles ... Mais l'essentiel c'est l'instinct pour simplifier , l'instinct juste . Avec l'instinct animal et en harmonisant les éléments alors on peut forger et faire sa cuisine interieure sans ruminer .

    RépondreSupprimer
  46. une vieille dame pas très digne25 octobre 2011 09:05

    Suite à toutes les interventions de la meme personne avec sa dernière de 5.54.
    Je ne sais si vous radotez longuement (c'est vous qui le dites) mais vous m'indisposez. Je vous ai lu jusqu'à présent pour comprendre comment on peut vivre jour après jour en ressemblant à une bouteille d'acide. J'espère que le déverser ainsi, jour après jour, vous fait du bien.
    En ce qui me concerne, j'entre dans un "pré-jugé", celui de vous éviter mais en vous souhaitant tout de même "bonne continuation sur le chemin de votre vie" qui ne doit pas être très plaisante pour votre entourage, ni très agréable pour vous même.

    RépondreSupprimer
  47. Chez les ruminants il y a les bonnes et les mauvaises ruminations . La rumination c'est une fermentation de la nourriture dans la panse . Le role des bactéries est essentiel à ce stade car ce sont elles qui fragmentent la celulose non assimilable en molécules plus courtes jusqu'aux sucres assimilables . La fermentation produit de la chaleur et des gaz par un processus de décomposition . Si la panse est encombrée , s'il y a des bactéries pathogénes , alors la fermentation devient mauvaise et toxique et l'animal gonfle parceque des gaz se forment en exes dans la panse et l'animal étouffe et s'empoisonne .
    La cuisine interieure à l'animal ne fonctionne plus .
    Je pense que c'est pareil avec la pesée qu'avec la panse . Les idées fermentent dans la tête en bien ou en mal selon les cas .
    Les fermentations qui ressemblent à des pourissements assez souvent , peuvent être bonnes ou mauvaises . Les idées pour les assimiler il faut les faire fermenter , les décomposer et alors on peut s'en nourrir .
    Sans les fermentations bonnes pleins d'aliments nexisteraient pas : la biére , le vin , le fromage , le pain , les charcuteries ... et pleins d'autres aliments ne se concerveraient pas . Ce qu'il faut pour bien ruminer et bien digérer c'est controler ses fermentations par sa cuisine interne . Voila ce que je panse et pense .

    RépondreSupprimer
  48. Bonjour
    Je trouve limpides les 3 questions à se poser pour savoir si nos pensées sont des ruminations.C'est déjà un bol d'air.
    Je trouve aussi qu'il y a un impérialisme de la pensée,du "je pense donc je suis"auquel nous adhérons spontanément et que renoncer à la pensée pour résoudre nos problèmes,même provisoirement,n'est pas spontané.
    La pratique de la méditation de pleine conscience est une voie qui n'est pas évidente.C'est presque une décision:essayer pour voir.,un petit déclic pour essayer quelque chose d'autre que la pensée.
    ça peut même paraître comme une humiliation pour nous qui nous identifions avec nos pensées.C'est un pari:mais comment on peut faire pour être sur un autre mode que sur le mode "pensée" et se dégager de son étreinte?

    RépondreSupprimer
  49. En cuisine comme en forge on utilise des combustions dirigées. En forgeant l'acier on lui donne une forme mais aussi on fait bruler une partie du carbonne en exes dans l'acier qui alors va acquérir de nouvelles qualités stabilisées par la trempe . En cuisine la cuisson est une combustion dirigée qui modifie les aliments et ils acquiérent de nouvelles qualités . Les fermentations sont aussi des combustions dirigées ... Toutes ces combustions opérent des décompositions recompositions .
    Je pense qu'il en va de même avec les idées : on peut les forger , les cuisiner , les faire fermenter pour pouvoir s'en nourrir et les assimiler . La panse , la forge , le chaudron , la tête sont des foyers de combustions dirigées alors forcemment il faut harmoniser le feu , l'air , l'eau , la terre pour que cela fonctionne bien .

    RépondreSupprimer
  50. Hier, j'ai lu cette phrase "j'écris parce que personne ne m'écoute" et je me suis mise à méditer sur tous les mots perdus sur les blogs ou ailleurs.
    Aujourd'hui j'ai pensé: je rumine parce que je ne m'écoute pas.
    A méditer?
    Du nord au sud, que le soleil soit sur votre journée.

    RépondreSupprimer
  51. En fait il faut aussi une clef pour bien réussir ses combustions externes et internes .
    Une grande simplification que j'écris ainsi : IL faut cesser d'opposer l'instinct et le savoir . IL faut simplifier en réconciliant l'instinct au savoir . Alors cela devient possible d'harmoniser le feu l'eau la terre l'air ... (et plus si affinités) ...

    RépondreSupprimer
  52. Ce que je trouve dommage, c'est qu'à force de ne pas vouloir lire Stéphanie, vous passez à côté de véritables perles : "Chez les ruminants la panse est l'organe de la rumination . Chez les humains la pensée est l'organe de la rumination" Ca c'est quand même très drôle!!! Vous savez je vous lis tous, avec attention, respect et, je l'espère bienveillance. J'ai lu tout ce qu'a écrit Stéphanie. Je n'ai quasiment retenu que ça. Comme c'est bon d'avoir une mémoire sélective!!!

    Christophe André, je respecte votre position qui ne doit pas être facile à tenir tous les jours. Celle qui consiste à ne pas intervenir de façon manichéenne, d'où votre billet de l'autre jour. Mais je crois que vos lecteurs, ceux qui interviennent ici, ont le sentiment de vous défendre, de défendre vos idées face à une personne qui semble vous attaquer (je n'en suis pas certaine pour ma part). Que cela vous mette mal à l'aise ou non, ces personnes ont le sentiment d'un lien particulier avec vous, certains considèrent que vous leur avez sauvé une vie (je ne dis pas LA vie). J'imagine facilement certains se dire "mais punaise qu'ils disent un truc, nous sommes démunis, lui, il a les billes..." Peut-être que vous pourriez juste les détromper sur ce point : ces billes, vous ne les avez pas plus qu'un autre. Ne les laissez pas attendre votre intervention comme celle du Messi : se taire et observer, ce n'est pas forcément se prendre pour Dieu (n'est-ce pas Stéphanie et autres anonymes)...C'est parfois juste : ne pas savoir quoi dire ;-)

    Certains disent par ailleurs que vous ne faites aucune modération. Je crois que c'est faux. Vous faites la votre...Que chacun fasse de même, mais que chacun accepte alors que le seuil est variable.

    Bonne journée à tous!

    RépondreSupprimer
  53. @ Victoire

    Le docteur André se tait la plupart du temps parce qu'il n'a vraisemblablement pas le temps d'écrire aux internautes, tout simplement!

    Ne lui donnez pas une fausse sagesse de celui qui garde le silence, tel un grand Maître spirituel.

    Dans le silence, on peut en effet trouver de la sagesse, mais aussi du mépris, de la peur, de l'indifférence et même aussi de la bienveillance ou compassion : "ces pauvres internautes alors! ils prennent mon blog pour la vraie vie, je les plains! Ils feraient mieux d'aller faire un tour en forêt plutôt que de venir perdre leur temps à médire sur mon blog..."

    Bonne journée à tous (et n'oubliez pas de faire autre chose que de lire le blog du docteur André : faites faire la révision de votre voiture, faites vous couper les cheveux, aidez votre prochain dans l'associatif, profitez de belles promenades, faites l'amour si vous en avez l'occasion ;)

    RépondreSupprimer
  54. C'est gentil Victoire , ce que tu me dis là .
    Bon , rapport au DOC . IL faut dire que je lui avait laissé un com' trés méchant et injuste et débile , pourquoi ? pour voir si le DOC existe en vrai parceque s'il n'existait pas en vrai alors il n'y aurait eu aucune réaction ...Si c'était quelqu'un comme tout le monde au sens trivial du mot alors il m'aurait insultée , mais s'il existait en vrai il allait soit dire NON ! soit virer mon com' ... et il a viré mon com' sans autre forme de procés ... et je me suis dis : "Le DOC existe en vrai et il ne m'a pas insultée pour se venger donc il existe en tant que DOC" et alors je me suis dis que je connaissais les limites du dissible de ma part sur son blog et ça m'a fait progresser et alors .... bon voila . Bizou Victoire ! et Victoire du Bizou .....

    RépondreSupprimer
  55. @Anonyme : je ne lui prête pas de fausse sagesse, vous ne m'avez pas (bien) lue...! Je dis simplement que peut-être qu'il se tait parce qu'il ne sait pas quoi dire!

    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  56. Et si les commentaires étaient supprimés pendant une semaine par exemple....

    RépondreSupprimer
  57. C'est ça les commentaires sur un blog quel qu'il soit : Chaque commentateur s'approprie un peu le blog par son commentaire et chacun alors veut le voir évoluer selon ses goûts personnels . Alors fatalement ça fait des querelles parfois , mais le DOC sait gérer son blog que cela plaise ou déplaise . Si au lieu d'appeler à la censure , chaque personne qui s'alarme essayait de faire un blog et de voir ce qui se passe avec les commentaires si elle souhaite en recevoir . Chaque blogueur gere son blog en fonction de ce qu'il veut faire de cet éspace virtuel ... IL y a de multiples possibilités : de zéro commentaires , à commentaires autorisés par abonnement , à séléction par divers moyens , à liberté compléte de dire tout ce que souhaitent les commentateurs et tateuses ... et voilà

    ps : Bon , si quelque personne éprise de justice bloguésque veut s'attaquer aux blogs pas-com'-y-faut pour ceci celà et bien elle est mal barrée parceque des blogs zorribles avec des propos zatroces y en a pleins ... et puis il y a aussi les blogs avec pleins de fleurs et que des choses gentilles aimables et tout ça , bon alors il y a un vaste choix .
    Donc à mon avis ici c'est com'ça pour le meilleur et pour le pire avec divorce autorisé .

    RépondreSupprimer
  58. Amicalement vôtre25 octobre 2011 17:09

    @ Victoire

    Désolé, je ne vous ai pas bien comprise. Il faut dire que le langage est polysémique et surtout celui des blogs, et encore plus celui du blog du docteur André.

    Mais pour quelqu'un qui "ne sait pas quoi dire", je trouve que le docteur André publie beaucoup et intervient beaucoup dans les médias.

    Donc votre interprétation n'est peut-être pas la bonne...

    Mais qui sait, vous êtes peut-être quand même sur la bonne voie! Continuez à chercher, c'est amusant!

    Amicalement vôtre.

    RépondreSupprimer
  59. Rien n'est immuable,monsieur André peut encore changer d'avis sur sa modération,d'ailleurs,il modère un peu, d'après Stéphanie,pourquoi tant de polémiques à ce sujet ? Quelle importance ? Nous pouvons laisser nos commentaires sur ce qui nous intéresse,c'est l'essentiel, soyez cool.......tolérants que ce soit pour notre hôte comme pour les invités.

    RépondreSupprimer
  60. @ver00

    Pour moi, il est clair que C. André se sert de ce blog dans un but strictement égoïste : apprendre des autres. En gros, la question, c'est : qu'est-ce que vous allez pouvoir m'apporter, vous autres internautes ?
    S'il n'y avait que très peu de commentaires intéressants, il y a bien longtemps que le "blog" aurait fermé. Ça, c'est une évidence.

    D'ailleurs, le lapsus dans le billet du lundi 10 octobre 2011, montre bien le narcissisme inconscient dont il est victime (pour rappel, il a écrit : "Et lui, étonné de MA RÉPONSE", au lieu d'écrire : "étonné de MA QUESTION"). Oui, les lapsus nous trahissent....

    RépondreSupprimer
  61. Je poste rarement sur ce blog préférant vous lire, mais là je me permets d'intervenir car la plupart des commentaires postés dépassent tout entendement, certains se servent de ce blog comme défouloir, sans aucun respect pour le Docteur André, non seulement vous polluez ce site mais ce que vous allez gagner c'est qu'il sera de nouveau fermé, alors s'il vous plait allez poster vos commentaires qui ,n’intéressent personne, ou presque à part ceux qui veulent bien vous répondre..;
    Vous faites non seulement des commentaires sans intérêt sans aucun rapport avec le sujet du message , mais vous nous faites de la masturbatoire intellectuelle, qui sont dérangeants pour ceux qui aimeraient lire autre chose comme commentaires, alors encore une fois allez régler vos comptes ailleurs entre vous puisque ça à l'air de vous amuser, mais s'il vous plait PAS DANS CE BLOG, j’ai le plus grand respect pour le docteur André et je suis atterrée et profondément choquée par certains de vos propos , je ne sais pas si il faut le prendre au 1er ou au 2ème degrés , mais vous êtes irrespectueux et franchement , vous n'avez pas votre place ici, il existe plein de blogs où vous pouvez vous exprimez, sans retenu , sans aucune modération , alors allez y....

    Je vous salue bien bas.
    Au cas ou vous auriez envie de vous "défoulez ", suite à ce commentaire, je vous prévient d'avance, je ne les lirez pas.;

    RépondreSupprimer
  62. @Dominique

    Si la modération s’appliquait, ce blog perdrait en spontanéité. C'est évidemment ce que ne veut surtout pas C. André. Il avait écrit quelque chose de ce genre dans un de ses anciens billets.

    Car effectivement, un blog insipide et sans relief n'aurait aucun intérêt. Au contraire, ce qui crée l'intérêt, c'est la tension, "l'oscillation" autour d'un certain équilibre. Un blog "parfait" deviendrait vite banal et lassant. Ce sont nos "imperfections" qui nous rendent différents et uniques.

    Un visage à la symétrie parfaite n'est pas très humain. Un visage avec de toutes petites imperfections nous attire déjà beaucoup plus.

    RépondreSupprimer
  63. Enynona,nous sommes tous narcissiques, c'est intrinsèque à l'homme, plus ou moins,et ceux qui le sont plus réussissent mieux, ils ont davantage confiance en eux.

    Dominique,je suis en partie d'accord avec vous, il devient malsain d'émettre des doutes sur les motivations du docteur André , c'est un homme qui se vouent aux malades,on ne peut pas faire mieux,je l'estime beaucoup aussi,et c'est abuser de sa bienveillance dans ce blog que de persister sur cette voie,désolée,je voulais répondre,dorénavant, je m'en tiendrai au sujet.

    RépondreSupprimer
  64. Vous me faites douter, Enynona,il est vrai que la spontanéité nous fait tous réfléchir sur nos commentaires,mais le hors sujet me gène,il nous faudrait une rubrique sujet libre......qui permettrait le défoulement ?

    RépondreSupprimer
  65. je me dis :
    - soit Christophe regarde tout ce qui se passe ici avec beaucoup de recul, cherchant ce qui peut motiver de telles "réactions" (et non pas "réponses" pour faire référence à la pleine conscience..:) )
    - soit Christophe est vraiment très curieux pour voir jusqu'où tout cela peut aller
    - soit Christophe se dit....???
    En tous les cas, j'admire l'énergie déployée par certaines personnes et le temps passé à écrire toutes ces lignes! bravo!!
    douce nuit;)
    Anne

    RépondreSupprimer
  66. @ver00

    L'interaction entre internautes, ce n'est pas ce que j'appellerais le défoulement, mais plutôt un échange d'idées et de réflexion : une discussion. Une idée en amène une autre. Et ce n'est pas toujours un mal de sortir des rails tracés par notre doc'. Et puis les dérapages, ça arrive, pas de quoi en faire une montagne. Car au fond, qu'est-ce qui vous dérange autant ?

    RépondreSupprimer
  67. Le langage est doué d'une sorte de vie ou quelque chose qui y ressemble et cela de par sa logique interne , sa structure sa syntaxe assemble coagule sépare les significations les idées , les anime , les agitte et il se produit une sorte de fermentation avec des tourbillons des bulles de l'écume des odeurs et ça s'alcoolise ça s'enivre de mots de phrases de symboles ... Le langage en viend à se reproduire de lui-même en un méta-langage créant alors son propre monde linguistique et comme en une cristalisation les mots s'accrochant les uns aux autres par liaisons atomiques moléculaires , par chimie discursive font apparaitre des paysages des entités virtuelles qui sont autant de représentations de la vie réelle qui prennent en cet univers de mots leur autonomie comme de petits automates psychiques pleins de signaux plein de codes mentaux acteurs inconscients qui s'agittent et se font leur cinéma . C'est une prodigieuse rumination à n'en pas douter ...

    RépondreSupprimer
  68. @ Enynona

    Vous écrivez trop bien Enynona pour être seulement Enynona. Alors qui êtes-vous?

    RépondreSupprimer
  69. Le malheur avec les gens qui deviennent célèbres, c'est qu'ils attirent des nuées d'admirateurs qui les prennent pour des sauveurs!

    Je n'aimerais pas devenir célèbre, car quand j'ouvrirais ma boîte internet, je trouverais une centaine de mails et je me dirais : "mince alors je ne pourrai jamais répondre à toutes ces personnes".

    - Dois-je répondre à celui qui me semble le plus désespéré?
    - Ou plutôt à celui qui me flatte?
    - Ou à celui qui m'insulte peut-être?
    - Ou à celui qui sert mes intérêts (me propose une interview, une conférence, un séminaire?)

    Et d'autre part, je ne serais jamais sûr que les gens s'intéressent à moi pour ce que je suis et non pour ce que je représente.

    Morale de l'histoire : mieux vaut rester anonyme. On peut ainsi répondre à toutes les personnes qui nous demandent de l'attention. Il y en a si peu finalement.

    Mais devenez célèbre, publiez des livres, passez à la télé et votre vie deviendra vite un enfer!

    Alors pourquoi tout le monde veut devenir célèbre et très riche si possible?

    RépondreSupprimer
  70. @ Anonyme

    Les gens veulent devenir riches extérieurement quand ils sont en général pauvres intérieurement.

    Sinon ils se moqueraient de devenir célèbres, d'être reconnus, de voir leur image sans arrêt dans les médias, car ils sauraient qui ils sont.

    Finalement, la connaissance de Soi est peut-être le bien le plus précieux. Et toute une vie ne suffit pas à cette quête.

    RépondreSupprimer
  71. @ Enynona,c'est le hors sujet qui me gène,c'est un manque de respect.

    RépondreSupprimer
  72. Mais qui es-tu Enynona ? ...
    Ne serais-tu pas la redoutable EMY NONA ? ...
    La magicienne extraterrestre venue pour envahir ce blog ! ... Vadé Rétro Emy Nona ! ...
    Quitte ce lieu sacré que tu souille de ta présence impure ! ...
    Je t'exorcise : Abra-Kada-Chtouille ! Koussi-Koussa ! ... Quitte ce blog EMY NONA ! ...

    RépondreSupprimer
  73. Bonjour
    Je partage l'avis de Béatrice,premier commentaire:"c'est fou l'effet que peuvent faire des phrases simples".Elle parle de celles du billet.
    J'aime quand Stéphane parle de "la pensée dictatoriale qui considère les outils-aide comme des sous-produits indignes d'elle-même".Cela rejoint "la suprême humiliation "de Christophe André.Le conseil de Stéphane de dire alors"stop,basta,assez"lorsque on se sent partir dans la rumination,c'est tellement simple mais ça peut être efficace.
    J'ai lu avec émotion le commentaire de Matia reconnaissant à Christophe André pour des changements dans sa vie.
    Et la touche d'humour de Soizic:"merci à ceux et celles qui s'expriment sur le sujet"
    Clipper continue à appliquer l'acceptation à tous les commentaires. Certes,ils sont là mais je pense que certains nous éloignent du sujet et de cette bouffée de liberté que celui d'aujourd'hui nous invitait à explorer.
    Comme Ver00,le hors-sujet me gêne.Le billet et répondre au billet,c'est un exercice de la pensée.Ensuite,précisément,le billet parle des limites de la pensée:comment en sortir quand elle devient rumination.Et répondre à cette question ,ça peut être libérateur pour beaucoup de gens.
    Beaucoup de commentaires montrent aussi les emballements de la pensée,
    pas du tout prête à une certaine humilité,à accepter des règles, même dans son domaine:répondre à un billet tout en restant dans le sujet.

    RépondreSupprimer
  74. Qu'est-ce qu'elle est compliquée la vie...mais que serait la vie sans quelques "esprits tordus" (comme moi:)) ?
    Bon...sur ce, je vais faire un tour dehors,
    faut des actions simples pour moi.

    Mince ! une autre pensée me vient à l'esprit "nous polluons le monde pour le posséder"...non !
    Vite ! aller dehors.

    Bon...désolée d'avoir "pollué" ce blog.

    RépondreSupprimer
  75. C.A. a dit: " Ruminer, c'est se focaliser de manière répétée, circulaire, stérile ....
    "quand on rumine, on croit réfléchir mais on ne fait que s'embourber et s'abîmer......"

    C'est exactement ce qui se passe ici. Que de dites, de redites, de désaccords, qui faute d'être canalisés, engendrent ressentiments, et invectives: effet boule de neige garanti! c'est ainsi que naissent les conflits et les guerres. et je n'exagère rien!

    Contrairement à ce que j'ai lu souvent, il n'y a rien de virtuel dans ce blog: les personnes qui le lisent et s'y s'expriment sont bien RÉELLES. La seule différence est que nous ne savons rien ou très peu de leur vie, de leur âge et, souvent, de leur sexe. Dans la vraie vie, ces personnes se comportent sûrement de façon plus civilisée.


    Je considère que ce blog est destructeur car seuls les personnalités agressives et dominatrices ont pris le dessus: les autres, plus fragiles ou introverties encaissent ou s'en vont (âmes sensibles s'abstenir". Billet du 1-09) . Cette petite phrase de C.A. a suscité beaucoup de commentaires et je pense qu'un psychiatre qui tient ce propos est indigne du métier qu'il exerce. Je ne vois pas, alors, comment il pourrait efficacement soigner et guérir les dépressifs, les angoissés, les phobiques, tous ceux qui ont été amochés par la vie et cherchent à s'en sortir.

    Pourtant, j'y trouve souvent des commentaires intéressants que je ne peux détailler ici, en particulier, cet effet "d'attraction-répulsion" exercé par ce blog et dû à la personnalité charismatique indéniable du Dr André et aussi :" le malheur avec les gens qui deviennent célèbres, c'est qu'il attirent des nuées d'admirateurs qui les prennent pour des sauveurs" Bravo, Anonyme de 23:47! J'ai même eu l'impression de reconnaître ce que j'étais, il y a encore quelques semaines!

    Pour ma part, après avoir essayé , depuis plusieurs années et en vain, de méditer (séances d'initiation en groupe, lecture des ouvrages de M.Ricard, Thich Nhat Hanh...) J'ai compris grâce au livre de C.André que mes tentatives étaient vaines et ne faisaient qu'exacerber des ruminations stériles et nuisibles. J'ai donc arrêté définitivement et rangé le livre de C.A. non terminé. Ici, je rejoins Stéphanie qui a déclaré que, pour elle, la méditation, c'était de courir en forêt. Elle a raison, seule l'action permet de se nettoyer l'esprit et de se tourner vers les autres, au lieu de se contempler le nombril.
    Dans le hors série" de Psychologies", j'ai lu l'article de C.André qui relate son expérience d'une semaine de méditation . J'ai eu le sentiment que, si j'avais été à sa place, j'aurais vécu une semaine de cauchemar!

    Il fait beau, je suis libre aujourd'hui et je vais aller méditer dans les rues de Paris avec mon appareil photo, ville dont je suis amoureuse moi aussi. Anonyme du 24/10 à 12h45, j'aurais bien voulu savoir quel était ce blog sur Paris dont vous dites tant de bien,je vous jure que je n'irais pas le polluer! Celui du Dr André me suffit! quoique, ce n'est pas polluer que de faire preuve de franchise.

    Il est vrai qu'il existe beaucoup de sites sur Paris et que, en les cherchant j'en ai découvert quelques uns grâce à vous. Merci!! Peut être que j'ai découvert le votre aussi, sans le savoir.

    Au revoir et bonne journée

    Chris

    RépondreSupprimer
  76. Chris , l'erreur c'est de rechercher un sauveur genre parent de substitution finalement parceque tout sauveur est un parent de substitution .

    RépondreSupprimer
  77. Je n'ai jamais dis que je souhaitais un modérateur, mais si vous trouvez que s'exprimer sur ce blog dans des termes plus qu'incorrectes, je ne cite personne.. lui donne un certain "piquant", vous avez une drôle de définition du mot respect, quand je lis , je cite : "Bon , rapport au DOC . IL faut dire que je lui avait laissé un com' trés méchant et injuste et débile , pourquoi ? pour voir si le DOC existe en vrai parceque s'il n'existait pas en vrai alors il n'y aurait eu aucune réaction .." ou traiter le Docteur Christophe André, de pervers narcissique, je me demande ce que ces personnes font sur ce blog....et le mot respect doit être absent de leur vocabulaire..

    RépondreSupprimer
  78. Respect de quoi ? Dominique .
    D'un tas de mots , de discours ? ...
    Rien n'est vrai ici .
    Ce n'est que du virtuel .
    Rien n'existe .
    Ce n'est qu'un lieu peuplé des fantomes de pensées éparses .
    Le respect comme l'impertinence n'y sont que des effets réthoriques , rien d'autre .
    Le DOC n'est pas là .
    Je ne suis pas là .
    Personne n'est là .
    S'y empêtrent seulement ceux qui étant en ce lieu croient être quelque part .
    Tu crois être ici ? ...
    Sans doute puisque tu t'y piége toi-même dans ta réthorique à laquelle tu t'obstine à croire .
    Non , il n'y a rien que la poussiére des mots des idées ... Rien que les reflets d'êtres lointains qui ne se rencontreront jamais .

    RépondreSupprimer
  79. Je rumine sûrement. Mais souvent, je digère et cela m'est indispensable.
    Tout ce que je dis, pense, entends, vois, j'ai besoin de le digérer. Alors j'y repense, j'y réfléchis, approuve ou désapprouve. Je planifie... Comment réagir la prochaine fois ...etc...

    Et souvent, je me demande si tout le monde fonctionne comme cela.

    RépondreSupprimer
  80. Oui , c'est une quéstion interessante .
    Par exemple comment voit quelqu'un d'autre ?
    IL semble que les sciences peuvent répondre en grande partie à cette quéstion .
    Par exemple on sait que les abeilles ne voient pas le rouge mais voient les ultra violets .
    IL semble que les prédateurs carnivores ne voient pas le vert mais des tas de nuances subtiles dans les gris et trés bien les moindre mouvements ....
    IL semble que la majorité des humains voient pareil même s'ils nomment différement ce qu'ils voient .

    RépondreSupprimer
  81. Stéphanie, ma chère amie, que faites vous perdue au pays des cognitivos? Votre salut siège en Lacanie, le pays du calembour et du néologisme métaphorique, le pays des limites à définir soi-même, le pays du fromage mal ruminé. Quant au Professeur André, je vois qu'il parvient à tromper son monde avec ses bons sentiments et autres délires d'inspiration bouddhiste. Derrière tout ça : le totalitarisme biolocomportementalodemagofacho, qui n'ose pas désigner les vraies responsables de l'autisme et de la schizophrénie à l'heure de la femme-roi. Adieu.

    RépondreSupprimer
  82. Attention le Joker est parmi nous.........

    RépondreSupprimer
  83. Oui , c'est surement vrai qu'cest faux . Le probléme c'est qu'on sait pas qu'on n'en sait rien alors naturellement on pense y comprendre quelque chose .

    RépondreSupprimer
  84. Chère Stephanie,
    Votre ado-ration de la forêt et de l'objet arbre me semble à l'évidence très signe-y-fiente d'une fixation regressive sur le pénis en erection. Avez-vous pensé à proposer votre blog à un confrère pour qu'il établisse un thème lacanien?

    RépondreSupprimer
  85. JMDD , tu n'as jamais dû voir un pénis de ta vie pour trouver que ça ressemble à un arbre , ou alors tu as choppé une maladie vénérienne trés grave mon pÔv petit chou . Retourne à la maternelle comparer ta petite quéquette avec celles de tes petits copains , à la récré ... Tu veras que la majorité des quéquettes ressemblent à la rigueur à des champignons mais jamais à des arbres . Bon , ceci dit arréte de jouer en public avec ton Kaka , ça ne se fait pas , c'est du dommaine de la vie privée mon petit biquet .

    RépondreSupprimer
  86. Hum... Des champignons... Petit chou... Mon petit biquet... Petite quéquette... Petits copains... Ceci ressemble comme deux gouttes de sperme à une véritable phobie de la semence ma chère. N'avez vous jamais appris à distinguer le vénéneux du petit morveux?

    RépondreSupprimer
  87. "Tête de cul vérolé" (c'est toiJDML), comment je pourrais distingué le vénéneux ? parceque si je le mange je meurs et si je le mange pas je ne sais pas vraiment s'il est réellement vénéneux ... J'y crois parcequ'on me le dit mais "ON" est un con , donc je n'ai aucune preuve réelle . Quand au morveux , je le vois et puis aprés ? ... J'en fais quoi de ton morveux ? ... Tu veux que je le mouche ? ... Qu'il se branle le nez ! ...

    RépondreSupprimer
  88. Cette agressivité primaire commence à peine à dévoiler les dégâts réalisés par l'absence de castration de votre inconscient. Il y aurait tant à faire de la cave au grenier, puis sur le divan, au sujet de cette fixation anale que vous opérez sur Christophe André. Cette volonté d'aller jusqu'à mourir pour avoir raison témoigne certainement d'un narcissisme défaillant, mais défaillant comme l'entendait Jacqueline Maillant. Sans parler de votre rapport phallique au nez, dont les poils ne font que vous gratter.

    RépondreSupprimer
  89. Tu parles de toi et fais ton auto-analyse en croyant parler de "moi" (?) qui ne suis en ce cas précis qu'un objet transitionnel sur lequel tu projettes ton histoire .
    IL va te falloir grandir bientôt et abandonner ta poupée mais c'est encore un peu trop tôt ...

    ps : En fait la plupart des gens croyant parler des autres ne parlent que d'eux même et croyant voir le monde ne regardent qu'eux même ...
    Mais un jour leurs souffrances les raménnent vers eux même . C'est ce qui est en train de t'arriver avec "moi" (?) .....
    Voila , ta poupée transitionnelle te quitte .
    Bonne chance ...

    RépondreSupprimer
  90. Merci Ô Merci Stephanie. Votre conclusion est celle que la plupart des lecteurs de ce blog souhaitaient vous voir entamer depuis si longtemps. Votre analyse n'est évidemment pas terminée, vous avez encore du chemin à faire, notamment par rapport à votre auto-érotisme obsessionnel et très mutilatoire, mais nous sommes sur la bonne voie.
    Continuez à défier le grand Autre, le Maître divanescent, laisser parler votre inconscient, qu'il communique librement avec le mien...

    RépondreSupprimer
  91. ANONYME et qui le revendique!30 octobre 2011 15:05

    Pour revenir au billet du jour et ne pas s'écarter du sujet, cette réflexion:

    "Point de méditation sans un penchant au ressassement"
    Extrait de :
    " De l'inconvénient d'être né"- CIORAN



    Le Docteur André est-il un pervers narcissique? aucune idée, je ne le connais pas et je ne peux donc le juger mais, à la lecture des commentaires de ces derniers jours qui oscillent entre égarements, agressions, sarcasmes qui ne font que s'amplifier mais aussi les grosses déceptions qui laissent poindre quelques appels au secours ou demandes d'explications, il faut constater que le Dr André se mure dans le silence, preuve de son MÉPRIS pour les internautes dont il sollicite pourtant les avis.
    Quelqu'un qui laisse s'installer dans son forum une telle ambiance délétère et avec une telle délectation est vraiment un pervers narcissique.


    Le Docteur (mérite -il encore ce titre?) André devrait rebaptiser son blog:
    Non plus le "BLOG PSYCHOACTIF"mais:
    "BLOG PSYCHOPATHES ACTIFS"

    Honte à Christophe André !!!!!

    RépondreSupprimer
  92. Mon pauvre ami de 15:05.... connaissez la phrase : Les hommes et femmes de qualité ne jugent jamais. Tout mépris est pur alibi de la médiocrité de celui qui l'exprime......

    RépondreSupprimer
  93. ANONYME et qui le revendique!30 octobre 2011 17:01

    Mon pauvre Anonyme de 15h42,

    Quand vous faites une citation, donnez au moins le nom de l'auteur ou, si c'est de votre invention, vérifiez la signification des mots que vous employez.

    Un ALIBI: Moyen de défense par lequel un suspect peut prouver son innocence d'un délit dont ont l'accuse, il signifie aussi: prétexte, excuse::pour échapper à une corvée.
    Votre phrase ne veux rien dire, vous auriez dû écrire: "tout mépris est pur signe de la médiocrité de celui qui l'exprime" ou..."tout mépris est pur révélateur de la médiocrité..."

    S'il fallait interdire tout jugement dans ce blog, il serait vide car on n'y trouve rien d'autre que destruction, méchancetés, rejet......

    Je persiste et signe: ce blog est une catastrophe, ce n'est pas un jugement mais une constatation !!!!

    RépondreSupprimer
  94. En réponse à Anonyme et qui le revendique de 17:01
    Auteur : Jacques Chancel

    RépondreSupprimer
  95. A Anonyme de 17:01
    Puisque vous aimez les citations, je vais moi aussi vous en donner quelques unes qui ne sont pas de moi malheureusement :

    "Il est toujours réconfortant de mépriser ce qu'on ne comprends pas." Hervé Bazin

    "Autant que l'intolérance religieuse, détestons l'intolérance politique et morale."
    Anatole France

    RépondreSupprimer
  96. À QUAND LE SILENCE DES AGNEAUX ?

    RépondreSupprimer
  97. Que faire lorsque l'on fait la démarche de parler à ce proche mais qu'il reste tout de même braqué?
    Quelle solution?

    RépondreSupprimer
  98. Sur le pré de Christophe André il me semble que les vaches ne ruminent pas en paix... elles se battent en duel !
    Quel dommage !

    RépondreSupprimer
  99. Monsieur André,
    Je réside à Albi et lutte contre les toc depuis 20 ans (!) sans succès ;
    Vous dites que la rumination ne s'applique pas aux obsessionnels; vous savez plus que quiconque que si : les ruminateurs sont une catégorie de malades parmi les plus diificiles à guérir.
    POUR LES toc, vous dites par ailleurs qu'il y a des thérapies spécifiques (TCC notamment et IRS ) Mais la méditation pleine conscience ne permet-elle pas de faire des progrès contre cette maladie ?
    J'ai acquis il y a peu votre programmme de pleine conscience; j'espère qu'il va m'apporter du réconfort....

    RépondreSupprimer
  100. You really make it appear really easy along with your presentation but I find this matter to be actually something which I think I
    would never understand. It seems too complex
    and extremely vast for me. I am looking forward
    on your subsequent publish, I'll try to get the hang of it!

    Also visit my web-site - homepage

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.